Skip to content

Le Matcha

Mais quelle est donc cette boisson d’un vert brillant sur laquelle surnage une magnifique mousse ! C’est un Matcha bien sûr ! Boire un Matcha , c’est perpétuer la tradition de la dynastie Tang, où le
Matcha était bu quotidiennement. Ce sont des moines boudhistes qui au retour d’un voyage en Chine ont rapporté le Matcha qui fait maintenant partie intégrante de la culture japonaise et du Chanoyu (cérémonie du thé) qui symbolise quatre principes fondamentaux : l’harmonie, le respect, la pureté et la sérénité.
La région de Uji produit la plus grande partie de la production. Le Matcha est issue de théiers cultivés avec grand soin. Son vert vif est le résultat de l’ombrage artificiel crée quelques semaines avant la récolte sur les théiers , ce qui stimule la production de chlorophylle. Les bourgeons sont cueillis, passés à la vapeur et sèches , dénervés à la main. A ce moment de la transformation, les feuilles sont appelées « Tencha ». Les feuilles sont alors broyées entre deux meules de pierre ou de granit. Le Matcha se présente donc en poudre fine . Le Matcha riche en vitamine C, de nombreux antioxydants parmi lesquels l’EGCG, de la théanine, acide aminé aux propriétés calmantes, stimulant l’attention et la mémoire. Il détoxifie, renforce le système immunitaire , donne de l’énergie, aide à une remise en forme. Dans le Japon médiéval , les samouraïs buvaient du Matcha avant de combattre !

Pour préparer un Matcha il faut 1gr, 1,5gr de poudre et 12 à 17 cl d’eau à 70°C.
Après avoir mis la poudre au fond du bol on ajoute un tout petit peu d’eau puis on fouette en formant un w jusqu’à ce que le thé devienne mousseux .
Il existe de nombreuses qualités de Matcha : celle issue de très jeunes pousses de la première récolte est plus légère que la deuxième récolte plus fruitée.

Le Matcha se prête merveilleusement à la cuisine ainsi qu’à la préparation de nombreuses boissons lactées ou autres cocktails.
En bref, l’expérience du Matcha reste unique mais attention on devient vite Addict …

Strada n°36