Skip to content

Thé et Tao

L’empereur Chinois Shen Nong, alors qu’une épidémie sévissait dans le pays, se mit à la recherche de plantes pour guérir son peuple. Il goûtait lui même les plantes et grâce à des pouvoirs exceptionnels attribués habituellement aux divinités il comprenait si la plante soignait ou non.

Un jour, ayant goûté de nombreuses plantes, il crut s’être empoisonné. Ne se sentant pas très bien, il s’assit à l’ombre d’un arbre et remarqua des feuilles d’un beau vert émeraude. Il en cueillit une qu’il mâcha. Son goût était agréable et son odeur parfumée. Il se sentit aussitôt beaucoup mieux. Il comprit alors que cette plante avait des vertus dé-toxifiantes. Il fit profiter son peuple de sa découverte et en conclut que les feuilles de cet arbre agissait comme un médicament. Shen Nong aimait à dire que  » Si l’on consomme du thé assez longtemps, le corps gagne en force et l’esprit en acuité. « 

Le thé fit rapidement partie de la vie quotidienne des chinois. De tous temps les Chinois ont considéré le thé comme une médecine avant d’être un breuvage. On l’utilise en application externe pour soigner brûlures et contusions. En médication interne , chaque famille de thé possède ses propres vertus. On le dit agir sur tous les problèmes liés à la digestion, la stimulation de la pensée (les moines dans leurs monastères buvaient du thé afin de rester éveillé durant leurs longues heures de méditation ), l’élimination de l’alcool , la lutte contre les caries dentaires….

Aujourd’hui certaines de ces vertus se trouvent vérifiées par les découvertes scientifiques.

Il est avéré que les thés verts, blancs et wulongs possèdent des propriétés anti-oxydantes qui permettent de lutter contre un vieillissement prématuré des tissus. Riche en flavonoïdes et en catéchines principalement dans le thé vert, il semblerait avoir un effet notoire pour lutter contre les maladies cardio vasculaires. Le thé est aussi riche en fluor, il permet de renforcer l’émail des dents. Le thé vert est riche en vitamines A,C,B,E, en boire 4 à 5 tasses par jour couvriraient 10% de nos besoins quotidiens. La vitamine C présente dans le thé vert confère une souplesse à la peau et la protège de tout dessèchement.

Les recherches épidémiologiques montrent qu’une consommation régulière de thé vert diminueraient le développement de certains cancers.

De même, une étude anglaise tendrait à prouver que la consommation de thé diminuerait les problèmes d’anxiété. Le Puerh a des vertus reconnues sur le cholestérol, il est drainant et aide à lutter contre le surpoids, bien sûr en parallèle à un régime alimentaire et une bonne hygiène de vie.Il a aussi des propriétés apaisantes. Le thé joue un rôle important dans la prévention des infections alimentaires. Boire une tasse de thé en fin de repas permet de garder une haleine fraîche.

Le marc de thé se révèle efficace dans un bain pour les problèmes d’allergies, de mycoses ou d’eczéma car il a des propriétés désinfectantes. On utilise aussi le thé dans la préparation de crèmes de beauté, de masques,savons et autres brûlés parfums.

Vous l’aurez compris, le thé reste aujourd’hui encore un allié incontournable pour notre santé et notre bien être, il fait partie de notre quotidien !

C’est Lu Yu sous la dynastie Tang qui écrit le premier « Traité du thé » fixant les règles en vigueur à cette époque. Ce livre reste encore de nos jours une référence incontournable.

C’est au VIIIème siècle que le thé fait son entrée dans la poésie et c’est au XVème siècle que les japonais l’ennoblissent jusqu’à en faire une religion, le  » théisme ». Le théisme est l’adoration du beau en tout et inspire pureté et harmonie. Les différentes façons de préparer les thés au fil du temps marquent les diverses impulsions émotionnelles de chaque dynastie. Entre le gâteau de thé bouilli, la poudre de thé battue et les feuilles infusées, on est face à trois écoles différentes dans trois périodes différentes.

Avec les taoïstes, le thé n’est plus simplement un passe temps mais une méthode de réalisation personnelle. Les moines récoltaient le thé et le buvaient dans un bol unique avec tout le recueillement d’un sacrement. Cette façon de faire inspira la cérémonie du thé au Japon dès le XVème siècle. Pour les Chinois d’aujourd’hui le thé n’est plus un idéal mais reste un excellent breuvage avec lequel on se fait du bien.

C’est dans la cérémonie du thé japonaise que subsiste les idéaux du thé. Le thé conduit au culte de la pureté, du raffinement ou l’hôte et son invité s’unissent pour sublimer cet instant. Dans la cérémonie du thé tout est codifié, la position des fleurs, la tonalité de la pièce, le rythme des choses, rien ne doit perturber ce moment, tout doit être fait naturellement et harmonieusement.

L’esprit s’élève au dessus des pensées du quotidien !

Le thé soigne le corps et permets à l’âme de s’élever. On peut parler d’une communion. L’attention et la concentration obligent a être dans l’instant présent « ici et maintenant ».

Le thé est un art, cet art influence la vie quotidienne. Rechercher la sérénité de l’esprit et l’harmonie en toutes circonstances, tel est le message du thé !

Le thé aide à la clarté de l’esprit et conduit même à la sagesse !!!